Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La fête de la dépendance

Posté par: Serge Hope Jordan| Jeudi 03 avril, 2014 11:03  | Consulté 2954 fois  |  16 Réactions  |   

 

« Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté » Henri Jeanson.

Chers lecteurs, demain Vendredi 04 Avril 2014, notre pays sacrifiera à la traditionnelle fête de l’indépendance. Au cours de cette journée, différentes composantes de notre nation défileront certainement sous un regard appréciatif de nos autorités, sûrement avec la présence du chef de l’Etat.

Durant quelques heures, les anciens combattants, l’armée, les élèves, les fonctionnaires… toutes les couches de la population vont vénérer une journée dite de l’ « indépendance ». Quelle indépendance ?

En interrogeant l’histoire, nous  pouvons connaître les raisons véritables de cette fête et saurons si vraiment elle a ses raisons d’être.

Le 04 Avril 1960, par un accord avec le général De Gaulle, Léopold Sédar SENGHOR obtenait l’obtention de l’indépendance de la Fédération du Mali qui était l’union de deux nations à savoir le Soudan français et le Sénégal. Une indépendance qui sera vraiment effective le 20 Juin de cette même année et le 20 Août suivant vit l’éclatement de cette fédération qui sera divisée en deux Etats à savoir le Mali et le Sénégal dont le même Léopold Senghor devint le premier président de la République.
Léopold Sédar SENGHOR, artisan de la transition vers cette indépendance disait ceci devant le général De Gaulle : « si nous entendons réaliser notre indépendance nationale, comme vous en reconnaissez la légitimité historique, ce n’est pas contre la France, mais avec la France, dans un grand ensemble franco-africain, par voie amicale et constitutionnelle ».Il ressort nettement des propos du « père de la nation » qu’il était IMPENSABLE pour le Sénégal et les sénégalais de penser à toute rupture avec le colonisateur dont la patrie est fièrement appelée par certains  la « maison mère ». Nous comprenons mieux avec cela que l’indépendance n’était pas en effet totale comme ceux-ci l’affirmaient, mais bel et bien et simplement partielle surtout qu’à la tête de l’Etat du Sénégal n’étaient que ces « négriers » au verbe facile et leurs chefs.

Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est pourquoi les tirailleurs sénégalais ou anciens combattants défilent le jour sensé être celui de l’indépendance d’un pays.
Nous les voyons tous très fiers de porter les médailles décernés par la « maison mère », la France pour qui ils ont combattus au prix de leurs vie. Mais est-ce une fierté pour nous ? Je préfère répondre par  la négative car mon humble avis est et reste que cette énergie dépensée pour protéger cette France aurait pu tout de même servit à non seulement nous protéger nous même contre cette même France qui n’était pas plus que dévastatrice, mais aussi pouvait servir à mieux nous concentrer sur notre développement.

Certains me trouveront peut être un peu trop radicale, mais je crois fermement que le 4 Avril 1960 n’était en effet que le début d’une autre phase de dépendance et de colonisation mieux masquée ou « civilisée ».

Au Sénégal, il est compliqué d’aborder le problème de notre monnaie, le Franc CFA.  Cette monnaie coloniale n’est en effet qu’un moyen de tenir par la gorge notre économie et permet au colon de nous sucer autant que possible ceci avec fierté. A mon avis, le CFA est l’un des plus grand manque de patriotisme que nos dirigeants n’ont jusque là jamais osé traiter avec cette France productrice de notre monnaie et garantissant son évolution.

Bref ! Assez parlé d’histoire. Il reste évident qu’en réalité, la fête de l’indépendance n’est qu’un rappel malheureux de l’histoire laissant voir combien nous avons été et sommes restés dépendants du colon.

Doit-elle continuer à être célébrée ?

Mon humble avis est qu’il ne sert à rien de fêter une telle chose car cette indépendance n’est en réalité que comédie et dépense supplémentaire inutile.

Je comprends difficilement que dans un pays où le malade meurt de choléra, où l’étudiant s’assoit sur des pierres pour suivre ses cours à la faculté, où la femme enceinte meurt en cours de route sur une calèche pour aller accoucher que l’on se permette de dépenser plusieurs millions pour embellir une place dite « historique » pour une journée de la honte.

Je comprends difficilement que dans un pays où des prisonniers sont en détention provisoires depuis des années sans être jugés que l’on puisse célébrer à coup de million une telle fête.

Je comprends difficilement que dans un pays où les prisonniers dorment en surnombre dans des chambres et restent exposés à toutes sortes de maladies que l’on puisse fièrement lever la tête et défiler au nom d’une indépendance qui n’est effective que sur les papiers.

Je vois mal comment dans un pays où dans les écoles et universités il n’est pas enseigné la langue locale ou l’histoire et les enseignements des grands hommes alors qu’à la place il est enseigné l’histoire d’autres pays que l’on puisse fièrement se dire indépendant et libre.

Je vois mal comment dans un pays où nous sommes obligé de faire le tour du monde pour quémander de l’argent pour soit disant améliorer les conditions de vie des populations on puisse fêter cette honte.

Je vois mal comment dans un pays où nous sommes obligés de demander l’avis des chefs d’Etats colons pour orienter des décisions que l’on puisse fièrement se sentir indépendant.

Je comprends mal que dans un pays où nous n’arrivons pas à exploiter nos propres ressources (l’or par exemple) on puisse chanter une indépendance. Et sur ce, j’interpelle une fois de plus l’Etat sur cette situation désastreuse et plus que honteuse de l’or de Sabadola exploitée à grande pompe par une société qui ne nous sert à rien et où l’esclavage est toujours de mise.

Mon avis est et reste que cette indépendance n’est en réalité que dépendance et que la nouvelle génération n’aura pas raison de la perpétuer comme nos pères l’ont fait jusque là en causant ainsi notre honte sinon, nos propres enfants s’en trouveront mal.

En lisant cet article, certains me taxeront peut être d’ « afro –pessimiste », mais oui je l’accepterai bien car pessimiste je reste quand à l’avenir de nos nations à un rythme où nous restons guerriers et nourriciers d’une nation à l’origine de tout nos maux.

Le 04 Avril, je mettrai le drapeau de chez moi en berne car ce jour reste pour moi, celui de la honte.

Périclès dit ceci : « Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage ». Si nous jeunes voulons cette liberté, prenons notre courage à deux mains et osons affronter les sentiers du développement et de l’excellence pour notre Etat sans la subordination d’un autre exploitateur.

Serge Hope Jordan

sergejordan@gmail.com

Membre du FNSP/MomSaRew

www.momsarew.org

 L'auteur  serge koué
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (16)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
NDEYE En Avril, 2014 (11:54 AM) 0 FansN°:1
TRES BELLE OPINION
Djily Borom BaKhdad En Avril, 2014 (19:56 PM) 0 FansN°:2
Article très pointu pour ce qui est de ma vision. Les hommes d’État devraient pouvoir nous trouver meilleure chose que de fêter cette indépendance. Depuis Senghor, rien ne se passe, on n'avance pas, pire, on recule !
KOUE BEUREUNG BARIGO En Avril, 2014 (23:40 PM) 0 FansN°:3
bordel un KOuE qui se dit Sénégalais, c po le gars de l'ipd PAR HASARD????????????
Rebel Soul En Avril, 2014 (06:59 AM) 0 FansN°:4
Une analyse qui merite une meditation. Merci Serge et peu importe tes origines. L'essentiel est de voir clair
Atypico En Avril, 2014 (08:36 AM) 0 FansN°:5
"L'un des paons danse" tandis que le peuple reste dans le marasme !
Atypico En Avril, 2014 (09:24 AM) 0 FansN°:6
Proverbe russe d'avant la chute du mur : "Moins il y a de vodka, plus on parle vodka". Comment parler d'indépendance économique d'un pays comme le notre ou même de la France à heure de la mondialisation du capitalisme en crise, à l'heure où la Chine "pays émergent modèle" est devenu le banquier des USA et pour ne pas couler elle - même e doit de les soutenir ? Au lieu de cultiver les mythes anciens qui n'ont conduit qu'à s'auto dévaloriser ou à s'entre tuer, il serait temps de chercher à être intelligemment inter - dépendants !
Mbourou. En Avril, 2014 (16:59 PM)0 FansN°: 1231774
D'accord avec toi ... Il fait une analyse d'une situation économique et il en déduit que le pays n'est pas indépendant sinon on ne dépenserait pas etc... alor que des détenus dorment dans des pisons sans être jugés ..etc ..

Qu'il me cite aujourd'hui un pays qui est indépendant ... Qui ? la France peut elle aujourd'hui s'attaquer à un pays sans l'aval de son Papa les States (ancienne succursale des britanniques), pareil pour les Américains qui vivent dans une économie fictive (Si vous quittez le Sénégal et atterissait aux States vous remarquez automatiquement que l'américiain moyen a au moins 3 cartes de crédit, et Autant pour Keynes il était évident que la conso stimulait la demande, Autant je sui certains que sous peu les States vont se casser la gueule et entrainer avec eux la chine, La corée du Sud, un peu la france, un peu l'angleterre, un peu l'Allemagne, ... Un peu le monde ... et le monde aura quelques années pour trouver un nouveau gendarme qui imposera de fait sa légitimité de roi du MONDE ... Mais arretez de vous leurrer ... Indépendance c'est bien, mais elle se fait au prix de sacrifices, JAMAIS sans. L'esclavagiste a abolit l'esclavage que lorsque la mécanisation a vu le jour ... Les autres peuples ne sont pas esclavagisés parce qu'ils preferaient se suicider quand ils étaient en captivité ...
Iw En Avril, 2014 (10:12 AM) 0 FansN°:7
Félicitations pour cet article très pointu Serge, ton frère est toi etes de vrais panafricanistes, des jeunes dynamiques et matures (pas comme cette génération) que j'admire. Cependant, concernant la Société Sabadola je ne suis pas d'accord, elle n'est point esclavagiste, elle offre de très bons salaires et de bonnes conditions de vie à ses travailleurs. Ce qu'il faut déplorer, c'est que l'Etat n'est pas la capacité, ni la discipline pour réglementer ce secteur. Pour preuve, le secteur que Sabadola exploite ne représente meme pas 5% de la surface exploitable, tout le reste (95%) est exploité par des "chercheurs d'ors" informels qui font transiter l'or hors du pays!!!
Firndi En Avril, 2014 (10:24 AM) 0 FansN°:8
« Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté » Henri Jeanson

cette quotation ci-dessus prouve une fois de plus que vous même "dépend" de la pensée occidentale pour exprimer tes idées. c'est triste!
Lo  En Avril, 2014 (13:04 PM)0 FansN°: 1231700
t intelligent mec
Beubs En Avril, 2014 (22:19 PM) 0 FansN°:9
Ce gars là je le connais bien. C'est quelqu'un qui ne croit même pas en cette panafricanisme qu'il essaye de prôner derrière ce texte. Son discours change en fonction du public auquel il s’adresse.
Griomanding En Avril, 2014 (23:13 PM) 0 FansN°:10
Super réflexion en lisant se texte très riche, en information , et surtout courageux , je suis un Martiniquais ancien fils D'esclave par mon Histoire , en cherchant mes origines je suis tombé sur Gorée qui se trouve a la rade du Sénégal que j'ai eu la chance de Visiter , Avec Aimé Césaire j'ai beaucoup appris sur Léopold Sédar SENGHOR , Césaire a L'Epoque maire de la plus grande ville de la Martinique, Député et camarade de Senghor disait que Senghor avait mal négocier L'indépendance de la Fédération du Mali que De Gaulle voulait se séparer après avoir coloniser exploiter la Fédération du Mali qui était l’union de deux nations à savoir le Soudan français et le Sénégal. Cela revenait trop chère pour France après la Guerre de s'occuper Financièrement la Fédération , donc pour faire court Senghor a bradé l'Indépendance du Sénégal ,Exemple = la Nationalité Française pour tous les tirailleurs Sénégalais Mal Négocier Aussi la Réparation Financièrement de la Population déporter pendant 3 Siècles vers les AMERIQUEs mises en Esclavages , Senghor a trahit son peuple, il a abandonner le Navire SENEGAL pour aller vive dans le Nord de la France avec son Epouse Toubab ,J'arrête ici . car l'histoire sera trop long , Je ne suis pas Sénégalais , mais le Sénégal est en Moi !
Ma doli En Avril, 2014 (00:21 AM) 0 FansN°:11
Je vois mal un pays incapable de fabriquer une aiguille (pousso) parler d'indépendance.
Merci Serge
Anonyme En Avril, 2014 (10:32 AM) 0 FansN°:12
c est pas avec ses commentaires que l on peut avancer
esprit retrograde et racial va ecrire dans tes cabinets
Anonyme En Avril, 2014 (16:12 PM) 0 FansN°:13
des mots, toujours des mots, rien que des mots:: la maladie des sénégalais. Mom sa rew! Ce n'est pas avec des mots qu'on fait un opays mes avec ses mains
Ousmane En Avril, 2014 (17:18 PM) 0 FansN°:14
Serge allez dire ca dans votre pays la cote d'ivoire ta pas de leçon a nous donnez ! les USA ont leur 4 juillet, la France a sa 14 juillet et le Sénégal a sa 4 avril !fini de faire tes étude et rentre servir ton pays dans se cas t’aura ton mot à dire ! wassalam

Ajouter un commentaire

 
 
serge koué
Blog crée le 09/06/2012 Visité 199711 fois 28 Articles 5242 Commentaires 25 Abonnés

Posts recents
Pourquoi donc ce HCCT Gaindé?
Gaindé yéwoul bala nadj
Mon avis sur la mendicité des enfants.
Mal dans ma peau, la faute à qui?
Que la vieille garde se taise
Commentaires recents
Les plus populaires
A nous politiciens !
Pour mon frère Moise RAMPINO, au nom de la VERITE
NON! L'Afrique n'est pas le continent de l'avenir
Je suis sûr et convaincu
NON ! Monsieur Khalifa SALL ne nous demandez pas l’impossible !